Un peu de Qi Gong, ça ne peut pas faire mal!

Cette saison 2014/15, je vous propose dans les cours de Taiji Quan, de reprendre 3 Qi Gong que j’ai enseignés à mes débuts : La Montagne, L’Eau, Le Vent. Ils m’ont été transmis par Louis Wan Der Heyoten (école ETKI).

Voici une petite recherche d’après le Yi Jing de Cyrille Javary (disponible dans la bibliothèque). Il détaille l’hexagramme 52 GEN Stabiliser, Montagne sur Montagne  (un hexagramme est composé de 2 trigrammes, composés chacun de 3 traits soit Yin, soit Yang). Voici quelques extraits :

Stabiliser,  » C’est calmer le corps et le coeur : assurer sa posture et apaiser ses pensées. Non pas s’immobiliser de manière rigide mais s’affermir intérieurement sans crispation, afin de pouvoir agir extérieurement sans dispersion. »

« La stabilisation du coeur commence par celle du corps et se fonde sur la seule partie qu’on ne peut pas voir, celle qui soutient l’ensemble, le dos. Stabiliser n’est pas arrêter mais renforcer le mouvement en consolidant les deux pôles sur lequel il s’appuie (corps et coeur). »

« C’est en mettant fin à son agitation intérieure qu’on rétablit son intégrité et qu’on se prépare à agir. Calmer les pieds, puis les jambes puis le bas du dos. »

Toujours dans le même livre, j’ai trouvé un autre hexagramme important, le 15 QIAN Se tenir, Montagne et Terre. Voici ce qu’en dit C.Javary:

« Se tenir, c’est concentrer sa force intérieure afin de pouvoir s’affirmer dans sa relation avec l’extérieur. Cela ne consiste pas en un abaissement volontaire par sentiment de faiblesse mais en une maîtrise calme et solide qui permet de réagir souplement et efficacement aux sollicitations extérieures. Savoir plier comme un roseau pour se redresser avec force. »

Il y a dans cet hexagramme une tonalité de travail rigoureux mais aussi de souplesse et d’agilité.

Vous comprenez pourquoi ce Qi Gong trouve toute sa place dans les cours de Taiji Quan. A bientôt pour la suite!

Publicités